Environnement , Santé

Pièges à chenilles

Mars, un mois durant lequel les allergies refont surface.
Nous connaissons le danger urticant de la chenille processionnaire du pin. Elle est de plus en plus présente dans nos régions et même dans le Nord de la France.

Mis en ligne le

Il faut donc prêter une attention toute particulière à cette chenille dont les poils urticants et les cocons, provoquent démangeaisons et allergies chez les hommes et les animaux.

C’est pourquoi, le service des Espaces Verts de la commune a décidé cette année d’implanter à titre expérimental trois pièges à chenilles. Ces-derniers, disposés en ceinture au niveau de l’arbre, permettent de capturer la chenille au niveau du tronc, avant qu’elle ne fasse sa métamorphose et libère son papillon (le Thaumetopoea Pityocampa). Ces chenilles se nourrissent des aiguilles des pins et provoquent à terme un affaiblissement important des arbres.

Trois pièges à chenilles ont donc été déposés, notamment à proximité des écoles et du restaurant scolaire (parking Giordano, quartier du Logis).

Le service des Espaces Verts de la commune tirera toute les conséquences de l’expérience en cours afin d’étendre ou de modifier la technique de capture du petit animal…