Patriotisme

Commémoration du 8 mai 1945

Crise sanitaire oblige, la cérémonie commémorative du 8 mai 1945 ne s’est pas déroulée sous sa forme habituelle.

Mis en ligne le

Toutefois, soucieux d’entretenir et de respecter le devoir de mémoire, Monsieur le Maire a déposé une gerbe au monument aux Morts de notre commune.

Conformément aux directives gouvernementales, cette cérémonie n’a pas été ouverte au public.  

Seuls, le Président des ACPG/CATM et la Présidente du Souvenir Français, accompagnés de leurs porte-drapeaux ont été conviés à ce moment de recueillement.

Il est évident que cet instant s’est déroulé dans le plus grand respect des mesures de distanciation. 

Ci-dessous, le discours de Monsieur le Maire prononcé lors de cette cérémonie :

"Mesdames, Messieurs, 

Le 8 mai 1945, la victoire des Nations alliées consacrait la victoire de la Démocratie, des valeurs universelles de Liberté et de la dignité humaine. 

75 ans après la fin des combats de la seconde guerre mondiale en Europe, la France se souvient. 

Ce 8 mai 1945, les armes se sont tues après 6 ans d’un conflit durant lequel plus de cinquante millions de femmes et d’hommes, dont la moitié de civils, ont péri au cours de cette guerre mondiale. 

Le 8 mai 1945, la France était à Berlin effaçant la défaite de mai 1940 et l’esprit de collaboration. 

Ce 8 mai 2020 marquera à jamais les esprits comme le jour où la France commémore ses enfants, sacrifiés lors du deuxième conflit mondial, alors que notre pays est plongé dans l’anxiété d’une crise sanitaire sans précèdent. 

Car c’est en rendant hommage à toutes celles et tous ceux, français ou venus du monde entier, alliés, issus de toutes les origines et de toutes les cultures, résistants de l’intérieur ou soldats de l’armée d’Afrique, tous conjuguèrent leurs efforts pour libérer le territoire national et faire triompher la fraternité. 

En ce jour, souvenons-nous aussi des victimes de la déportation condamnés pour leur idée ou pour ceux qu’ils étaient, qui ont connu l’insoutenable. 

Notre pays s’est reconstruit après 1945, sur le souvenir de ces tragédies et par la volonté de vivre ensemble dans une Europe en paix et unie, préservée des nationalismes et des idéologie totalitaires. 

Aujourd’hui 75 ans plus tard l’union de ces nations est la garantie de la préservation de la paix et de la liberté des européens pour que la terrible Histoire ne se reproduise pas. 

La situation inédite dans laquelle la France, l’Europe voir le monde se trouvent plongés depuis le début de cette année, face à un ennemi invisible qui nous menace tous, a laissé ressurgir une certaine solidarité et fraternité qui œuvrent une fois de plus pour sauver nos sociétés, nos Démocraties.

Mesurons l’étendue de la responsabilité que nous avons reçu en héritage. 

C’est aussi cela, ce que nous enseigne le 8 mai 1945. 

Je vous remercie".